Nouvelles

Première mondiale : lancement d’un registre québécois pour les utilisateurs de cannabis médical

Un chercheur du CUSM à la tête de la plus importante étude jamais entreprise sur le cannabis médical

Montréal, le 11 mai 2015 — L’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) et le Consortium canadien pour l’investigation des cannabinoïdes (CCIC) mettent en place un registre pour les utilisateurs de cannabis à usage médical au Québec, ce qui permettra aux médecins de mieux gérer son utilisation et d’assurer la sécurité des patients. Ce projet novateur constitue la toute première banque de données de recherche sur l’utilisation du cannabis séché à des fins médicales et place la province comme chef de file mondial dans le domaine de la recherche sur le cannabis médical. Le registre a été créé suite à l’appel du Collège des médecins du Québec (CMQ), qui souhaitait encadrer l’utilisation du cannabis médical conformément à la nouvelle réglementation gouvernementale. Le cannabis est prescrit depuis le 1er avril 2014, dans un « cadre de recherche » uniquement, puisque ce n'est pas un traitement reconnu par la profession médicale.

« Ce registre a été mis en place pour pallier le manque de données de recherche sur l’innocuité et l’efficacité de la marijuana », déclare le chercheur principal du projet, le Dr Mark Ware, qui est directeur de la recherche clinique de l’unité de gestion de la douleur Alan Edwards du CUSM et professeur adjoint de médecine familiale et d’anesthésie à l’Université McGill. « Nous avons besoin de cette base de données afin d’anticiper et d’aider à développer les questionnements futurs sur l’efficacité du cannabis médical c’est-à-dire qui en consomme, pour quelles raisons, par quel moyen, et à quelle dose. »

Le Registre Cannabis Québec servira à compiler et à stocker des données cliniques collectées directement auprès des patients qui utilisent du cannabis à des fins médicales. La collecte de données se fera auprès de plusieurs établissements et cliniques à travers le Québec. Chaque participant au projet de recherche fournira des données sur une durée de quatre ans à compter du recrutement. Tous médecins autorisés à exercer dans la province qui souhaitent permettre la consommation de cannabis à leurs patients adultes pourront inscrire les participants au registre.

Santé Canada estime que plus de 40 000 Canadiens consomment légalement de la marijuana pour soulager leurs symptômes associés à des maladies comme la sclérose en plaques, le VIH, le cancer, ou encore l’épilepsie.

« Nous devons approfondir notre compréhension de l’utilisation mondiale réelle du cannabis médical et rendre ces données accessibles à d'autres chercheurs et collaborateurs, explique le Dr Ware. C’est le premier registre d’utilisateurs de cannabis qui a été conçu pour stimuler la recherche et élargir nos connaissances dans ce domaine. Ce registre nous permettra éventuellement de mieux comprendre les risques potentiels et les bénéfices liés à l’utilisation de ce produit. »

« Le CCIC est fier de faire de travailler avec le Dr  Ware sur ce projet d’envergure provinciale qui sera un modèle pour beaucoup d’autres pays dans le monde », ajoute le Dr John Clark, président du Conseil d'administration du CCIC, qui est également anesthésiste et spécialiste de la douleur à l'Université Dalhousie à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Le CCIC, qui est composé de médecins et de chercheurs, est une organisation sans but lucratif qui vise à faire progresser la compréhension du rôle des cannabinoïdes sur la santé et le traitement de maladies par la recherche et l’éducation.

« Afin d’assurer le succès de la mise en place de ce registre, les médecins au Québec devront endosser le rôle de chercheurs, et les patients, eux, devront consentir à devenir des participants à un projet de recherche, explique le Dr Ware. Aucune information permettant d’identifier les patients ne sera recueillie, afin de conserver leur anonymat et de protéger leur vie privée. »

Les données colligées à partir de questionnaires seront entrées dans un système informatique sécurisé qui sera hébergé et géré par le Centre de médecine innovatrice McConnell de l’IR-CUSM au site Glen.

À long terme, ce projet qui va s’étendre sur une durée totale de dix ans, fournira une banque de données de recherche qui sera mise à disposition de la communauté scientifique internationale. 

« Le positionnement de l’IR-CUSM dans le domaine de la douleur ne fait plus de doute. Dans ce champ de recherche en pleine effervescence s’exprime notre volonté d’innovation, conclut le Dr Vassilios Papadopoulos, directeur exécutif et scientifique en chef de l’IR-CUSM. Ce registre va certainement servir de tremplin à de nouvelles découvertes et placera les chercheurs établis au Canada comme des chefs de file mondiaux. »

Liens connexes :

·         Registre Cannabis Québec: www.registrecannabisquebec.com

·         Centre de médecine innovatrice McConnell : www.rimuhc.ca/web/research-institute-muhc/about-clinical-trials

Financement :

La création du Registre Cannabis Québec est financée par une subvention du CCIC. Une partie du financement du CICC provient du Collège des médecins du Québec, ainsi que des compagnies Bedrocan Canada, Mettrum Ltd., et Tweed Marijuana Inc.  

-30-

L’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM) est un centre de recherche de réputation mondiale dans le domaine des sciences biomédicales et des soins en santé. Établi à Montréal, au Québec, Canada, l'Institut est la base de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), centre hospitalier universitaire affilié à la Faculté de médecine de l’Université McGill. L’Institut compte plus de 500 chercheurs,  1 200 étudiants diplômés, postdoctoraux et stagiaire en recherche clinique qui sont consacrés à un large éventail de domaines de recherche fondamentale,  clinique et de recherche évaluative en santé. Plus de 1 600 projets en cours, incluant les études cliniques, sont menés dans nos hôpitaux chaque année.  L’IR-CUSM est soutenu en partie par le Fonds de recherche du Québec - Santé (FRQS). www.rimuhc.ca/fr

Fondé en 2000, le Consortium canadien pour l’investigation des cannabinoïdes (CCIC) est une organisation canadienne sans but lucratif et sous réglementation fédérale qui vise à faire progresser la compréhension du rôle des cannabinoïdes sur la santé et le traitement de maladies par la recherche et l’éducation. Le CCIC offre une variété d’outils afin d’éduquer et informer les médecins, les infirmiers et infirmières praticiens, les patients et les donneurs de soins. Le CCIC a développé et mis en place plus de 80 événements à caractère éducatif rassemblant plus de 3000 professionnels de la santé. www.ccic.net

Contact avec les médias :

Julie Robert
Affaires publiques & Planification stratégique
Centre universitaire de santé McGill
514 934-1934 poste 71381  
julie.robert@muhc.mcgill.ca
facebook.com/cusm.muhc | @cusm_muhc
cusm. ca | rimuhc.ca/fr

Contact grand public:

Les patients qui voudraient participer à cette étude doivent consulter leur médecin traitant.

Si vous avez des questions au sujet du Registre Cannabis Québec, veuillez contacter:

Grazyna Rachelska, M.Sc,. CCRP
Chargée de project, Centre de Médecine Innovatrice
L'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill /
The Research Institute of the McGill University Health Centre
Tél. | Tel. 514-934-1934 poste/ext. 42953
Courriel / Email: Grazyna.Rachelska@muhc.mcgill.ca
Site web: http://rimuhc.ca/fr